Editoriaux en liberté
Editoriaux en liberté

politique  

Auteur phisosophie romans  

Editoriaux-en-liberté - Politique

extraits des idées marquantes trouvées dans la Presse

 

Une bonne information passe nécessairement par la lecture, résumée soit-elle, des articles qui feront, demain, les décisions efficientes de notre démocratie.

Tel est l'objet de cettte page complètement libre de ses choix.

 

 

Aïe !

 

2 avril 2018

 

Par Claude Robert.

Souvenons-nous, François Hollande suscitait deux reproches antinomiques et pourtant bien réels : accusé d’être ultra-libéral par une frange importante de son électorat de gauche captif, il passait pour un socialiste pur et dur chez les Français de sensibilité libérale. Qu’il ait accumulé des records d’impopularité n’avait donc rien de surprenant, ses doubles discours et ses postures flottantes insupportaient quasiment tout le monde.

Il en est exactement de même pour Emmanuel Macron : pas assez réformateur aux yeux des citoyens qui appellent de leurs vœux une vraie libéralisation de l’économie française, tout en étant taxé d’ultra-libéral par les populations fortement ancrées à gauche et à l’extrême gauche. Il cumule un paradoxe tout à fait identique.

Ce paradoxe, qui laisse augurer la poursuite de la dégringolade du Président dans les sondages de popularité, n’a pourtant pas tout à fait les mêmes origines. Alors que François Hollande parlait beaucoup mais n’agissait pratiquement pas, Emmanuel Macron semble au contraire plombé par un excès de réformes, et pourrait-on dire, par un excès de mauvaises réformes : des réformes qui en possèdent les côtés désagréables sans en avoir les avantages. Pour résumer, il semble accumuler trois erreurs dont hélas les effets se potentialisent mutuellement :

  • Une communication et un calendrier dignes d’un véritable matraquage publicitaire

  • Pour des réformes qui n’ont de radical que l’apparence,

  • Voire pour des réformes qui ne sont que des contraintes sans aucun bénéfice.

 

Fiscalité locale :
Oser le " Pacte girondin"

31 janvier 2018

Depuis une trentaine d’années, à contre-courant de notre tradition jacobine héritée de l’Ancien Régime et de la Révolution, les gouvernements français affichent cette ambition de déléguer de plus en plus de pouvoirs au niveau local. Cependant, derrière cette accumulation de transferts de compétences, l’État central conserve la plus décisive et la plus déterminante d’entre elles : la fiscalité.

 

 

La recentralisation des taxes locales prévue par le gouvernement, édulcorée par l’esthétique de l’appellation « Pacte girondin », témoigne bien de cette résistance.

C’est ainsi que les collectivités territoriales se retrouvent toujours enlisées dans une relation de dépendance nuisible et pernicieuse vis-à-vis de l’État central. Or, toute véritable autonomie et responsabilité des collectivités territoriales restent factices sans la réelle maîtrise de leurs ressources et de leurs finances propres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Parce que

Le propos de l’auteur 

 

Publier des textes, imprégnés d’une réflexion philosophique, qui s’inscrivent dans un désir de réaction . Commune à bon nombre de citoyens qui ont subi les errements d’une République inopérante, éloignés d’un concept de droit social auquel ils ont adhéré. Accepter volontiers les contraintes d’intérêt général, n’est pas devoir subir les assauts successifs de dérives idéologiques qui ont fait de ce pays, béni des dieux, le modèle d’une déchéance incontestable. Au sein d’une Communauté européenne riche de promesses auxquelles ils n’aura pas accès des corrections dignes de ses plus tranquilles révolutions.

Hier a commencé un nouveau quinquennat qui ne peut trouver son efficacité que dans une série de profondes réformes qui produiront un allègement de servitudes, de participations intempestives d’un État trop enclin à perpétuer une situation prétentieuse qui ne satisfait plus personne.

*

Outre les écrits de l'auteur, nous proposons sur la partie droite de cette page, des oeuvres originales -Arts plastiques- propriétés de collectionneurs éclairés, désireux de partager  ce qui a provoqué chez eux les émotions que leur procurent des artistes contemporains reconnus.

Ou découvertes originales       

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Editoriaux en liberté

Appel

Email